APREF

apref logo transparent

Etat des lieux en Suisse

  • Ce sujet contient 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Patricia Dominique LACHAT, le il y a 3 années et 10 mois.
Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #1401
    Patricia Dominique LACHAT

      Bien chers collègues,

      Nous l’avons bien remarqué ces jours et pour ceux qui en doutaient encore : la Suisse n’est pas un îlot au milieu de l’Europe à l’abri de tous problèmes. Nous avons été frappés comme tout le monde par la pandémie et de façon assez violente, suivant les cantons.

      Sur une population de 8,5 mio, près de 30’000 cas ont été confirmés et les morts se montent à 1’300, ce qui représente une incidence de 330 cas par 100’000 habitants. Heureusement le nombre de personnes contaminées par jour ainsi que les décès sont en diminution.

      Mon canton, le canton de Vaud (800’000 habitants), a été particulièrement touché. Avec une incidence de 655 cas par 100’000 habitant il est le 3ème canton le plus touché après Genève (990) et le Tessin (512). 324 décès y sont à déplorer. Actuellement, il y a une diminution des cas hospitalisés (196 dont 44 aux soins intensifs, contre un pic de 390 et 74 aux soins intensifs). Contrairement à notre crainte, nous n’avons jamais vécu de saturation des hôpitaux.

      En tant que préfets, nous sommes fortement impliqués dans l’application des mesures décidées par le Conseil Fédéral et les arrêtés d’application du Conseil d’État. Pour se faire, nous sommes en contact permanent avec l’État Major de Conduite Cantonal et de ses antennes régionales. Nous coordonnons dans nos régions les missions de la Protection civile fortement mise à contribution pour le soutien et l’aide au personnel soignant, aux Établissements Médicaux Sociaux, aux personnes à risque, aux communes. Les astreints ont été mobilisés le 23 mars et j’ai libéré la première compagnie, ce jeudi 23 avril. Ils accomplissent un travail précieux mais difficile, toujours avec beaucoup de professionnalisme, de sérieux et de bonne humeur. Leurs missions sont souvent éloignées de leur formation de base (soin aux malades, aux personnes âgées, distribution de nourriture, transport de personnes décédées).

      Nous jouons un rôle très important dans l’accompagnement des communes dans toutes les différentes phases de cette crise.

      Nous avons également la tâche ingrate d’amender ceux qui ne respectent pas les règles de comportement édictées par l’Office Fédéral de la Santé Publique. Nous avons choisi l’option de les sanctionner sévèrement.

      Maintenant nous préparons un allègement des mesures en 3 phase, comme cela a été décidé par le Conseil Fédéral le 23 avril. 27 avril, 11 mai (reprise des écoles obligatoires), 8 juin. Le grand défi sera d’éviter une deuxième vague de contamination.

      Cette période très difficile permet néanmoins d’inventer de nouvelles façons de gérer le quotidien et a suscité une grande solidarité dans nos communes.

      Je vous souhaite à toutes et à tous beaucoup de courage et de force pour les mois à venir.

      Patricia Dominique Lachat,

      Préfète du district d’Aigle

    Affichage de 1 message (sur 1 au total)
    • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet